Brussels Heart Center (BHC) - Un cœur à la ville, un cœur à la campagne - Plusieurs sites, une équipe, plusieurs spécialités
 

 

Déroulement du séjour pour une intervention chirurgicale

Les interventions chirurgicales du Brussels Heart Center sont pratiquées à la Clinique Saint-Jean, site Botanique.

En fonction de sa demande, le patient s'y rend de ses propres moyens ou est transféré de l'institution référante par ambulance. Il est hospitalisé le plus souvent la veille ou l'avant-veille de la date convenue pour l'intervention. L'hospitalisation se fait dans une unité commune à la cardiologie et la chirurgie cardiaque. Il sera ainsi parfaitement pris en charge et toujours suivi par la même équipe médico-chirurgicale.

Avant l'intervention

Avant l'intervention, on réalise certains examens de base, notamment des tests sanguins, un électrocardiogramme, un doppler des carotides, une radiographie des poumons et une fonction pulmonaire. Une échocardiographie cardiaque en évalue la fonction. Des tests plus spécialisés, comme une étude de l'électrophysiologie (EP), est demandée sur une base individuelle.

Il est vu par une infirmière coordinatrice, l'équipe chirurgicale et l'anesthésiste. Ils lui donneront ainsi qu'à sa famille, toutes les explications utiles.

L'intervention chirurgicale

Sous anesthésie générale, l'approche du cœur se fait dans la grande majorité des cas à travers une incision verticale au milieu du thorax. Pendant la chirurgie, une machine cœur-poumon est utilisée pour réaliser une circulation extracorporelle (CEC). Elle prend le relais du cœur et des poumons tout en permettant la circulation du sang dans le reste de l'organisme. Les battements du cœur sont arrêtés et le chirurgien peut effectuer l'intervention.

En ce qui concerne les pontages coronariens, un grand nombre sont réalisés sans circulation extracorporelle, appelé chirurgie à "cœur battant". Un matériel sophistiqué stabilise la zone des anastomoses alors que le cœur continue à battre. Ce type de chirurgie permet une récupération plus rapide.

Après la chirurgie

Après la chirurgie, le patient est transféré aux soins intensifs. Dès qu'il est stable, il est réveillé. Tous les efforts sont faits pour minimiser la douleur. La durée du séjour aux soins intensifs dépend de la complexité de la procédure chirurgicale. Elle est classiquement de moins de 48 heures. Dès que le patient ne nécessite plus une surveillance particulière, il est déplacé vers l'unité hospitalière traditionnelle.

Le séjour postopératoire en unité d'hospitalisation

Ce séjour va y durer en moyenne une semaine. Chaque jour, le patient est vu par le chirurgien et un cardiologue. L'examen clinique et certains examens complémentaires permettent de s'assurer de la bonne évolution. La kinésithérapie est entreprise précocement afin de permettre une reprise précoce de l'autonomie.

La convalescence

Le plus souvent, en quittant l'hôpital, le patient peut regagner directement son domicile. Il peut aussi, s'il le souhaite et si son état le nécessite, effectuer un séjour de quelques semaines dans un centre de convalescence extrahospitalier. Le service social organise ce séjour à la demande du patient ou de leur famille. Dans tous les cas, la poursuite de la kinésithérapie puis de la revalidation est fortement conseillée. Elle permet une récupération optimale des capacités physiques et la reprise des activités habituelles. Le chirurgien vous reverra sur un des sites du BHC, entre 3 à 6 semaines après l'opération. Un suivi médical régulier est impératif après l'intervention : il sera assuré par le médecin traitant et le cardiologue.